Comment Fonctionne un Surpresseur ?

La pression de l’eau à l’ouverture du robinet doit être constante et d’environ trois bars. Mais vous constatez que chez vous, elle ne l’est pas et est de surcroit inférieure. La solution est d’intégrer à votre réseau privé de distribution d’eau, un surpresseur. Je suppose que vous vous posez assez de questions.

Comment fonctionne un surpresseur

Nous allons découvrir ensemble ce qu’est que le surpresseur, ses différents types et comment il fonctionne. D’ailleurs n’hésitez pas à retrouver une sélection des Meilleurs Surpresseurs du marché.

Qu’est-ce qu’un surpresseur ?

Le surpresseur est un équipement qui sert à pomper les eaux de pluie ou eaux de ruissellement pour substituer l’eau propre dans les maisons. Il est souvent insérer dans les réseaux d’alimentation en eau pour maintenir la pression de l’eau dans les différentes canalisations ou pour augmenter la pression de l’eau dans le cas où le dédit est faible. Il intervient dans le système d’alimentation de toutes les installations qui utilise l’eau. On peut citer : les robinets, les lave-vaisselles, les machines à laver, les lavabos, les WC, etc.

Les usages étant nombreux, nous avons également différents types de surpresseurs.

A voir : Comment régler un surpresseur ?

Quels sont les types de surpresseurs ?

Trois types de surpresseurs sont distingués. Ce sont : le surpresseur, la pompe surpresseur et le groupe surpresseur.

Le surpresseur simple a une seule fonction : augmenter la pression au sein des canalisations du réseau de distribution d’eau. Il est soit associé à la pompe immergée ou à la pompe de surface pour les travaux de pompage, soit intégré au circuit d’alimentation en aval du compteur pour remédier aux problèmes de sous-pression.

La pompe surpresseur est un ensemble de surpresseur et de pompe. Elle entre en activité dès que vous ouvrez le robinet et tourne jusqu’à ce que vous le refermer. De ce fait, elle engendre une augmentation de votre consommation énergétique. La pompe surpresseur est idéale pour une consommation et une utilisation faible en eau. Dans le cas contraire, il faut penser au groupe surpresseur.

Le groupe surpresseur est encore appelé groupe hydrophore. Il est constitué de trois éléments que sont : le surpresseur, la pompe de surface et le réservoir à vessie. Ce dernier éléments confère à la machine une certaine autonomie et lui évite un démarrage à chaque utilisation. En effet, elle garde en réserve de l’eau et cesse de fonctionner chaque fois que le réservoir est plein. La durée de redémarrage dépend de la taille du réservoir et détermine la durabilité de la pompe.

Quel est le mode de fonctionnement du surpresseur ?

Le mode de fonctionnement du surpresseur dépend de son type et de l’utilisation à en faire. Le suppresseur est doté d’un pressostat (contacteur manométrique) qui lui permet d’administrer à l’eau la puissance suffisante pour faire augmenter ou ajuster la pression de l’eau selon l’utilisation. Les pompes quant à elles grâce à leur moteur émettent une puissance à l’eau pour le faire remonter ou descendre vers l’endroit où elle doit servir. Les réservoirs servent à stocker l’eau et évitent donc à la pompe de fonctionner en permanence.

A lire également : Test Groupe de Surpression GC-WW 1046 N de Einhell

Les pompes suppresseurs étant sans réservoir fonctionnent en continuité et augmentent la consommation énergétique. La pompe fait du bruit en tournant continuellement.

Les groupes hydrauliques comportant un réservoir fonctionnement séquentiellement. Une fois le réservoir plein, la machine s’arrête et redémarre lorsque le niveau de l’eau est en baisse.

Le surpresseur est la solution idéale pour pallier aux problèmes liés à la pression de l’eau. On a les suppresseurs simples qui ajustent la pression de l’eau, les pompes surpresseurs qui fonctionnent en permanence et les groupes hydraulique à fonctionnement régulier. Vous savez désormais le mode de fonctionnement de chaque type de suppresseur. Faites donc un choix qui correspond à vos besoins.

bricolage