Comment poncer un parquet ? Explication !

Poncer un parquet n’est pas compliqué en soi mais encore faut-il connaitre et maitriser le bon processus qu’on peut décomposer en plusieurs étapes. Vous allez ainsi découvrir tout ce que vous devez savoir pour poncer un parquet en passant par la préparation du support, le ponçage en lui-même, et quelques astuces pour avoir un parquet impeccable et comme neuf !poncage bois

Pourquoi poncer un parquet ?

Le ponçage d’un parquet est nécessaire de temps en temps pour rénover celui-ci lorsqu’il est ancien ou qu’on veut changer de style de revêtement : changer la teinte d’un vernis, ou le peindre avec une couleur. Le ponçage n’est pas compliqué et ne nécessite pas de connaissances techniques particulière mais vous devez suivre un processus précis.

Préparation du parquet pour le ponçage

Dans un premier temps, vous devez enlever tous les meubles et objets de la pièce. Puis, examinez attentivement votre parquet et enfoncez les têtes de clous qui dépassent ou enlevez-les. Pour cela, aidez-vous d’un marteau et d’un chasse-clou.

Si vous avez des lames abîmées il ne faut pas hésiter à les remplacer par des neuves.

Ponçage du parquet

Le ponçage étant une opération qui génère pas mal de poussières il vaut mieux bien fermer les portes de votre pièce et ouvrir les fenêtres si vous êtes dans un endroit sans trop de vis-à-vis. Portez toujours un masque pour faire le ponçage de votre parquet car respirer les poussières peut être dangereux pour vos bronches. Portez aussi des lunettes de protection afin d’épargner vos yeux.

Pour plus d’infos : Les différents types de ponceuses de nos jours !

Le type de ponceuse à utiliser sera différent selon la surface que vous avez à poncer. Plus votre surface est grande plus il faut une ponceuse assez grande et puissante. Choisissez des disques abrasifs adaptés au type de bois que vous avez et commencez par les disques les plus forts avant de passer aux plus doux. Pour la mise à nu du bois, poncez avec un abrasif dit « à grains espacés », en général du gros grains 40 puis 60. Pour la finition poncez avec des abrasifs dits « à grains serrés » : en général du grain fin 100.

Pour les travaux de finition il faudra utiliser une ponceuse plus petite et soignez les détails comme les plaintes, les angles…etc.

Si votre parquet a des lames parallèles, réalisez le ponçage toujours dans le sens des lames. S’il est à chevrons, avec des lames qui forment des angles droits, poncez en diagonale.

Si votre parquet fait une mosaïque avec un motif répété, il vaudra mieux poncer votre parquet dans le sens de la lumière : c’est-à-dire depuis la fenêtre principale qui donne la plus grande source de lumière à votre pièce.

Dépoussiérage et humidification

Une fois chaque passe de ponçage terminée, dépoussiérez le plus possible avec un aspirateur et passez une serpillière légèrement humide. Laissez sécher et refaites une passe de ponçage si nécessaire. Ensuite, vous pouvez passer à la phase du vernis ou de la peinture à apposer sur votre parquet.

A lire également : Test et Avis sur la ponceuse Bosch Multi PSM 200 AES

Les pièges à éviter

Il y a quelques petits trucs à connaître pour avoir un parquet parfaitement poncé et sans défaut :

  • Soyez toujours en mouvement quand vous poncez et ne « stationnez « pas à un endroit : des creux et des vagues seront créés et seront très visibles.
  • Changez les disques abrasifs dès qu’ils perdent de leur efficacité : vous perdrez moins de temps et vous ne risquez pas de créer des « motifs » de ponçage, c’est-à-dire des petits défauts qui se répètent.
  • Lorsque le parquet est poncé, faites attention à ne pas l’endommager : il est très facile à ce moment-là de le salir et de le tacher. Par exemple, ne marchez pas avec des chaussures sur un parquet poncé et mis à nu.

Si vous désirez une machine au top alors aller sur notre page d’accueil : Comparatif de ponceuse excentrique et à bande !

bricolage